Le médecin régulateur et la régulation médicale. Sans oublier le rôle de l'assistant de régulation médicale.

La régulation médicale est un acte médical téléphonique. Un médecin régulateur répond aux appels d’urgence des patients depuis son centre de régulation. Les centres de régulation médicale garantissent la continuité du service 24h/24. Ils sont utiles en cas d’urgence.

La régulation médicale facilite la prise en charge et la prise de décision 

En cas d’urgence ou de complications médicales, l’un des premiers réflexes est souvent d’appeler le 15. En appelant ce numéro, vous tomberez sur un centre de régulation médical comportant un médecin régulateur ainsi qu’un assistant régulateur.

Le médecin régulateur est là pour s’assurer que vous accédez rapidement au soin adapté à votre situation. Assisté par un assistant régulateur, ils prennent connaissance de la situation et vous dirigent vers le personnel de santé adapté à votre situation (urgences, médecin etc.). Ils peuvent aussi prodiguer des conseils et vous accompagner sur toute la durée de l’appel. 

La régulation médicale a pour mission d’assurer le meilleur traitement possible au patient le plus rapidement possible. Après un entretien téléphonique avec le patient (ou avec un tiers aux côtés du patient). Le médecin régulateur sera à même d’établir un diagnostic. Le médecin régulateur a aussi pour mission de préparer votre accueil dans l’établissement choisi (s’il y a besoin d’hospitalisation). Il s’assure aussi de votre transport jusqu’à l’établissement ainsi que de votre admission. 

Le centre de régulation médicale n’a pas pour mission de traiter les demandes autres que les demandes de soins non programmés ou les demandes d’aide médicale urgente. Si ce n’est pas une urgence médicale demandant une intervention du Smur (Service mobile d’urgence et de réanimation), le service d’aide encadré par la médecine d’urgence ne traitera pas votre demande.

L’assistant de régulation médicale, un élément central

Suite à l’accident d’un proche, vous décidez d’appeler les urgences. Votre premier contact avec le centre de régulation est l’assistant régulateur. 


L’assistant régulateur est chargé de prendre un maximum de coordonnées sur le lieu où vous êtes. De plus, des informations utiles (ville, rue, immeuble, étage, code… Ainsi que les coordonnées du médecin traitant). Si la situation est très urgente, l’assistant régulateur peut prendre une décision. Cependant, le médecin régulateur doit approuvé la décision.


L’assistant régulateur met au courant le médecin régulateur des différentes informations dont il dispose. Suite à cela, le médecin régulateur prend l’appel. Il s’entretient ensuite avec votre proche, ou avec vous si votre proche n’est pas en état de parler. Après avoir posé des questions sur la situation et sur l’état de la personne, il sera en mesure d’établir un diagnostic ainsi qu’une décision quant à la prise en charge de votre proche.

De l’assistant de régulation au médecin régulateur

Le médecin régulateur garant de la santé du patient

Une fois la décision prise et validée, l’assistant régulateur s’assure du suivi médical du déroulement des interventions, et prépare l’accueil du patient dans l’établissement choisi. Une fois la demande traitée, l’assistant de régulation médicale contacte le service hospitalier, le médecin traitant ou les sapeurs pompiers. Il s’assure ensuite que l’admission du patient se passe bien et recueille les bilans des secouristes. Il supervise également le moyen de transport :

  • Ambulances
  • Ambulances privées
  • Ambulance de réanimation
  • Hélicoptères
  • Hélicoptère du samu

Enfin, lorsque plusieurs appels sont reçus en même temps, la hiérarchisation de la prise en charge des cas se fait selon le niveau de gravité médicale : les situations peu urgentes sont mises en attente afin de permettre aux situations urgentes d’être prioritaires. Par exemple les cas de malaise. Il a donc un rôle capitale dans la régulation des appels et il doit réussir à déceler les urgences vitales, les urgences médicales ainsi que ce qui ne demande pas une intervention du Samu ou du Smur.

Le médecin régulateur prend ensuite le relai. Qu’il soit médecin de garde en centre hospitalier ou médecin urgentiste, ce dernier va prendre en charge le patient. Accompagné d’infirmières (ou d’infirmiers) en hôpital, ils vont ensemble assuré la prise en charge du patient, souvent au sein de pôle d’urgence.

Le médecin régulateur et sa mission centrale

En fonction des appels, le médecin régulateur va aider son assistant à émettre une décision. Sa mission va être de déterminer l’urgence.

  • Si vous, ou la personne pour qui vous appelez, n’êtes pas en situation de détresse vitale et qu’il peut se déplacer, le médecin régulateur vous dirigera vers une consultation médicale sans attendre de rendez-vous différé avec votre médecin traitant. Il vous renseigne sur les heures d’ouverture du lieu de consultation ainsi que les modalités d’accès. 
  • Si vous n’avez pas les moyens de vous rendre sur le lieu de consultation, le médecin régulateur peut vous proposer de vous envoyer un professionnel de santé à proximité : votre médecin traitant, un médecin généraliste de proximité ou un médecin de la permanence des soins ambulatoires. 
  • Recours à une ambulance si votre état ne nécessite pas l’intervention immédiate d’un médecin mais que la situation requiert un transport allongé et sous surveillance, vers une consultation ou un établissement de santé.

Dans le cas d’une urgence ou d’un pronostic vital engagé, le médecin régulateur peut envoyer une équipe de secouristes afin de prendre en charge sans délai le patient, ou de pratiquer des gestes de secourisme en urgence. En attendant le SAMU, les assistants de régulation médicale ne peuvent pas délivrer de conseil médical mais peuvent guider l’appelant pour la réalisation de gestes de secourisme ou de mesures conservatoires.

Une fois prit en charge, l’hôpital et plus particulièrement les services d’urgence médicales prennent le relai. L’accès au soin est prit en charge par le centre hospitalier. Carte vitale et dossier médical sont gérés par les infirmiers et les médecins urgentistes sur place.

Pour finir, il est important de noter également que la régulation médicale est l’une des 5 composantes de la Télémédecine.

FAQ médecin régulateur et régulation médicale

Questions sur le médecin régulateur et la régulation médicale

Quand sont disponibles les médecins régulateurs ?

  • Les médecins régulateurs travaillent dans des centres de régulations. Ils sont donc disponibles du lundi au vendredi massivement, mais bien évidemment, également les samedis et dimanches. Via un numéro d’appel, ils sont disponibles 24h/24h et 7j/7, jours fériés compris.

Formation pour devenir assistant de régulation ?

  • Il faut une formation pour travailler dans un centre de régulation. Une formation d’une année est mise en place depuis juillet 2019 par le ministère de la Santé. Elle permet d’obtenir le diplôme d’ARM. Une fois le diplôme obtenu, il faut intégrer un établissement de soin.

Où se trouvent les centres de régulations ?

  • Les centres de régulation se situent au cœur du service d’urgence médical des hôpitaux. Les grands centres hospitaliers accueillent ces médecins régulateurs qui facilitent le travail des médecins de garde et des médecins-urgentistes.

Les médecins régulateurs sont-ils également présents dans les CHU ?

La régulation médicale est réservée à la médecine générale ?

  • Non. La médecine générale s’applique bien évidemment aux urgences, mais elle prend en compte toutes les urgences vitales. Peu importe votre pathologie : pédiatrie, gynécologie, cardiologie, psychiatrique… Du moment que vous êtes dans une situation d’urgence (liée à votre santé), vous pouvez contacter le centre d’appel en composant le 15.

Quelles sont les études pour devenir médecin régulateur ?

  • Il faut tout d’abord effectuer une formation de médecine générale. Mais cela ne suffit pas toujours, il vaut mieux la compléter avec un DESC (Diplôme d’Études Spécialisées Complémentaires) de médecine d’urgence en 2 ans. De plus, le salaire moyen débutant d’un médecin régulateur est de plus de 2 500 euros brut par mois.

En résumé, comment fonctionne la régulation médicale

La régulation médicale

L’appel

Un appel téléphonique d’une personne estimant avoir besoin de soin d’urgence. Le numéro d’appel est le 15.

L’assistant de régulation médicale

C’est la personne qui vous répondra au téléphone. Le service est disponible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Il aura pour rôle de vous poser des questions, vous aiguiller sur les solutions possibles, et devra estimer une solution médicale.

Le médecin régulateur

C’est lui qui est responsable de votre prise en charge. L’assistant de régulation médicale doit obtenir l’aval du professionnel. Il valide toutes les décisions et est responsable de la bonne prise en charge des patients.

Les services d’urgences

En fonction des décisions prises par les médecins, plusieurs possibilités existent :

  • Des conseils et de l’orientation. Dans le cadre où le patient n’est pas dans une situation d’urgence et qu’il peut se déplacer. Il peut y avoir des conseils de médicaments, sur le professionnel de santé à aller voir, ou simplement des conseils médicaux.
  • L’appel au service d’ambulance. Dans le cadre où le patient ne peut se déplacer et qu’une intervention d’une équipe hospitalière est nécessaire. Une ambulance viendra vous chercher sous la demande du médecin régulateur.
  • L’intervention d’une équipe médicale d’urgence. C’est le cas le plus grave. C’est en cas d’urgence médicale avérée ou suspect. Une équipe d’urgence viendra sur les lieux de l’incident et fera tout ce qui est en son pouvoir pour stabiliser l’état de santé du patient. À noter que les médecins aux téléphones peuvent également guider le patient dans les gestes de secourisme et de premier secours qu’il devra effectuer dans le cas d’une urgence vitale.

Toujours disponible (24h/24), le numéro du SAMU, le 15, est dédié au service public de secours (de la même manière que les autres numéros d’urgence nationaux, 17, 18 et 112). Son usage est dédié et réservé aux appels d’urgence médicale.

Besoin de téléconsulter sans rendez-vous ? Cliquez-ici