Un praticien vérifiant les données de santé d'un patient grâce à des outils de télésurveillance médicale.

La télésurveillance permet d’analyser à distance les données médicales de santé d’un patient. C’est une branche de la télémédecine. Encore peu développée en France, la télésurveillance médicale pourrait devenir un véritable atout dans la prise en charge des maladies chroniques ou dans les cas de perte d’autonomie.

Comment fonctionne la télésurveillance médicale ? 

Tout d’abord, sachez que la télésurveillance médicale est mise en place suite à l’avis de votre médecin ou d’un professionnel de santé. C’est souvent sous la demande du médecin-traitant. Cela peut être dans le cadre de :

  • Pathologies demandant des soins de longue durée
  • Pathologies chroniques
  • Maladie d’Alzheimer
  • Réadaptation suite à un séjour en centre hospitalier
  • Patients diabétiques

Cette pratique demande néanmoins votre consentement au préalable.
Voici un exemple de fiche de consentement patient.

Exemple de feuille de consentement patient dans un protocole de télésurveillance médicale

Dans le cas où vous décidez d’avoir recours à la télésurveillance,

  • Des capteurs et des appareils connectés seront installés dans votre domicile. (tensiomètre, électrocardiogramme, balance connectée etc.). Ces capteurs et appareils sont reliés entre eux et vont permettre de collecter et d’enregistrer des données médicales. Votre professionnel de santé pourra vous conseiller sur un revendeur/distributeur de matériel.
  • Ces données médicales sont ensuite transférées au personnel soignant concerné. Elles vont permettre à un praticien d’interpréter à distance les données nécessaires au suivi médical. Elles lui permettront également de remplir efficacement votre dossier médical à distance.

La télésurveillance médicale a pour objectif d’améliorer la prise en charge des patients en améliorant la qualité des soins.

Pourquoi utiliser la télésurveillance médicale ? 

La télésurveillance peut être très utile pour le corps médical et le patient. 

En plus d’améliorer le suivi médical, cela permet aussi de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées en perte d’autonomie. En étant sous télésurveillance médicale, vous pouvez rester chez vous tout en ayant un suivi médical régulier adapté à votre situation. C’est un moyen de rassurer son entourage tout en continuant à maintenir une autonomie.

Que ce soit dans un suivi de patient en CHU, en EHPAD ou en complexe hospitalier, la télésurveillance médicale permet une prise en charge des personnes à distance. Pour les groupes hospitaliers c’est un véritable atout afin de fluidifier l’organisation des soins et de libérer des lits d’hospitalisation.

La télésurveillance médicale permet aussi de surveiller l’évolution de l’état de santé. Si, par exemple, vous souffrez d’une maladie pathologique nécessitant une surveillance particulière, la télésurveillance est une solution !  Il vous est possible de rester chez vous, tout en ayant un suivi médical régulier. Cela peut aussi éviter le prolongement d’une hospitalisation, ou au contraire, prévenir d’un éventuel besoin d’hospitaliser.

La prise en charge de la télésurveillance médicale 

Le remboursement de la télésurveillance médicale fait l’objet d’une expérimentation appelée ETAPES qui prend en charge 5 pathologies : 

  • diabète
  • insuffisance cardiaque
  • insuffisance respiratoire
  • insuffisance rénale 
  • prothèses cardiaques implantables 

La pandémie de la COVID-19 a mis en évidence le besoin d’assurer un suivi à distance des maladies chroniques. Les conditions d’accès au programme ETAPES pour le suivi à distance des patients atteints de diabète ont été étendues par un arrêté du Ministère des Solidarités et de la Santé autorisant ainsi à inclure plus largement les patients atteints de maladie chronique dans le programme de prise en charge. 

Comment mes données sont-elles protégées ? 

Afin d’assurer la qualité et la sécurité des soins, la télésurveillance médicale doit respecter certaines conditions. Vous devez fournir votre consentement avant l’installation des appareils médicaux connectés. Les technologies utilisées doivent répondre à un certain degré de conformité. L’objectif étant de proposer une réelle sécurité et une grande confidentialité des données.

Enfin, l’utilisation des données doit être conforme à la réglementation RGPD.

Besoin de téléconsulter sans rendez-vous ? Cliquez-ici