La physiothérapie est l’autre nom de la masso-kinésithérapie. On vous explique tout.

Dans de nombreux pays (Etats-Unis, Angleterre, Espagne), la kinésithérapie est aussi appelé physiothérapie. Cette dernière a un effet bénéfique et a pour objectif, comme la kinésithérapie, d’améliorer la santé physique ainsi que de rétablir la motricité. Cette thérapie est utilisée pour soigner plusieurs déficiences et incapacités touchant les systèmes neurologiques, cardio-respiratoires et musculo-squelettiques.

Le travail du physiothérapeute est donc de développer, de rétablir et de maintenir une santé optimale du patient.

Existe-t-il une différence entre la kinésithérapie et la physiothérapie ?

À vrai dire, non. Il n’existe pas de différence notable entre ces deux pratiques. Les techniques utilisées sont les mêmes. Cependant, une différence existe mais au niveau culturel entre certains pays. Par exemple, dans les pays anglo-saxons, les physiothérapeutes (kinésithérapeutes en français) travaillent plus sur le “hand off” (pratique consistant à ne pas toucher de ses mains).

En effet, dans la grande majorité du monde, le choix a été fait de nommer ces professionnels des physiothérapeutes ou des « physical therapist » aux États-Unis.

L’un des objectifs primordiaux de la kinésithérapie/physiothérapie est de vous permettre de retrouver votre autonomie afin de rester actif dans votre vie personnelle et sociale.

Quelles sont les multiples techniques pratiquées en physiothérapie ?

Plusieurs techniques sont employées dont chacune à ses spécificités et contre-indications. Il peut s’agir:

  • De massages et de rééducation (thérapie manuelle)
  • De traitement par la chaleur (thermothérapie, utilisation d’appareil permettant de chauffer une zone à traiter)
  • De traitement par le froid (cryothérapie)
  • De traitement par l’eau (hydrothérapie ou thalassothérapie)
  • L’électrothérapie (ultrasons, laser)
  • Rééducation posturale

Les bienfaits de la physiothérapie

La physiothérapie présente un double avantage : elle est non seulement utile pour le traitement de maladies ou de pathologies, mais elle a aussi une action préventive contre les blessures éventuelles.

La physiothérapie permet en outre de :

  • Réduire la douleur avec diminution des médicaments.
  • Mieux récupérer après une blessure ou un accident vasculaire cérébral (AVC).
  • Prévenir les chutes possibles.
  • D’améliorer l’équilibre.
  • Traiter les problèmes médicaux liés à l’âge.

La physiothérapie, oui mais pour qui ?

La physiothérapie antalgique est une thérapie qui s’adresse à tout type de personne, de l’enfant jusqu’à la personne âgée. Cette méthode est utilisé sur des personnes dont l’intégrité physique corporelle est atteinte. Mais elle s’occupe aussi des personnes en bonne santé qui désirent se remettre en forme, améliorer leur condition physique ou encore apprendre à se détendre.

Quel prix et quel remboursement ?

Les soins de physiothérapie sont partiellement remboursés par la Sécurité Sociale (à hauteur de 60%), à condition qu’ils soient dispensées à la suite d’une prescription médicale.

Les prix peuvent être fixés en honoraires libres, allant de 20 à plus de 85€ par séance. Par ailleurs, pour les soins à domicile et les dimanches, ces tarifs sont majorés selon la convention établie par l’Assurance Maladie.