Kiné et balnéothérapie, comment cela fonctionne ?

En piscine ou en eau douce chauffée, la kiné balnéothérapie intervient après une maladie ou un traumatisme. Découvrez les dessous de cette pratique de la kinésithérapie !

Kiné et balnéothérapie : le déroulement d’une séance

Comme toutes les séances kiné, la kiné balnéothérapie commence par un entretien avec votre kiné pour déterminer vos aptitudes. Une fois l’entretien achevé, vous pourrez accéder à la piscine.

La séance débute pas un échauffement modéré pour bien préparer le corps à l’effort et éviter les blessures. Vous effectuez ensuite une série d’exercices dans l’eau douce. L’objectif est de rééduquer les parties douloureuses de votre corps. C’est aussi un moyen de lutter contre le stress et de favoriser la détente.

La séance de kiné balnéothérapie s’achève au bout de 30 à 60 minutes avec une série d’étirements.

Pourquoi pratiquer une séance de kiné et balnéothérapie ?

Les séances de kiné et balnéothérapie ont de nombreuses vertus.

  • améliorer la mobilité (rhumatismes ou après intervention chirurgicale)
  • diminuer les douleurs musculaires et articulaires (lombalgie, arthrose, sciatique, capsulite, fibromyalgie, suites d’AVC)
  • rééduquer progressivement le corps après une opération ou une fracture. En effet, lorsque vous êtes immergé jusqu’au nombril, votre poids ressenti représente 50% de votre poids réel. En étant plus léger, il est plus facile de réaliser certains exercices.

La kiné balnéothérapie facilite également la circulation sanguine et participe à réduire le stress. La température de l’eau (34 degrés en moyenne) permet d’éliminer les toxines de l’organisme.

Kiné et balnéothérapie : prescription et remboursement

Les soins en kiné et balnéothérapie ne sont pas obligatoirement prescrits sur ordonnance par un médecin. Le généraliste peut prescrire des séances de kiné balnéothérapie si son patient a besoin de soins spécifiques en eau. Cette ordonnance garantie au patient le remboursement de son transport jusqu’au cabinet de balnéothérapie. La sécurité sociale, quant à elle, rembourse 60% de la séance. La prise en charge à 100% concerne les patients atteints d’une maladie de longue durée.

Vous pouvez aussi vous rendre sans ordonnance chez un kiné dans son cabinet de balnéothérapie. La séance fera alors l’objet d’un surcoût pris en charge par la sécurité sociale.