Comprimé

FIRDAPSE 10 mg

Remboursement sur ordonnance : 100%

Catégorie :Neurologie-psychiatrie

Principes actifs :Amifampridine

Excipients : Cellulose microcristalline, Silice colloïdale, Calcium stéarate

Notice

Indications thérapeutiques

Ce médicament est indiqué pour : Syndrome de Lambert-Eaton

Posologie

Adulte de plus de 18 ans . Traitement initial. Syndrome de Lambert-Eaton

5 mg 3 fois par jour au cours d'un repas pendant 5 jours. ou ½ comprimé 3 fois par jour au cours d'un repas pendant 5 jours.

Adulte de plus de 18 ans . Traitement d'entretien. Syndrome de Lambert-Eaton (implicite)

60 mg par jour au cours d'un repas. Maximum 60 mg par jour. ou 6 comprimés par jour au cours d'un repas. Maximum 6 comprimés par jour. A fractionner en 3 ou 4 prises.

Adulte de plus de 18 ans . insuffisant hépatique modéré à sévère. Traitement initial. Syndrome de Lambert-Eaton

5 mg par jour au cours d'un repas pendant 7 jours. ou ½ comprimé par jour au cours d'un repas pendant 7 jours.

Adulte de plus de 18 ans . insuffisant rénal modéré à sévère. Traitement initial. Syndrome de Lambert-Eaton

5 mg par jour au cours d'un repas pendant 7 jours. ou ½ comprimé par jour au cours d'un repas pendant 7 jours.

Adulte de plus de 18 ans . insuffisant rénal modéré à sévère. Traitement d'entretien. Syndrome de Lambert-Eaton

60 mg par jour au cours d'un repas. Maximum 60 mg par jour. ou 6 comprimés par jour au cours d'un repas. Maximum 6 comprimés par jour. A fractionner en 3 ou 4 prises.

Adulte de plus de 18 ans . insuffisant hépatique modéré à sévère. Traitement d'entretien. Syndrome de Lambert-Eaton

60 mg par jour au cours d'un repas. Maximum 60 mg par jour. ou 6 comprimés par jour au cours d'un repas. Maximum 6 comprimés par jour. A fractionner en 3 ou 4 prises.

Adulte de plus de 18 ans . insuffisant hépatique léger. Traitement initial. Syndrome de Lambert-Eaton

5 mg 2 fois par jour au cours d'un repas pendant 7 jours. ou ½ comprimé 2 fois par jour au cours d'un repas pendant 7 jours.

Adulte de plus de 18 ans . insuffisant rénal léger. Traitement d'entretien. Syndrome de Lambert-Eaton

60 mg par jour au cours d'un repas. Maximum 60 mg par jour. ou 6 comprimés par jour au cours d'un repas. Maximum 6 comprimés par jour. A fractionner en 3 ou 4 prises.

Adulte de plus de 18 ans . insuffisant rénal léger. Traitement initial. Syndrome de Lambert-Eaton

5 mg 2 fois par jour au cours d'un repas pendant 7 jours. ou ½ comprimé 2 fois par jour au cours d'un repas pendant 7 jours.

Adulte de plus de 18 ans . insuffisant hépatique léger. Traitement d'entretien. Syndrome de Lambert-Eaton

60 mg par jour au cours d'un repas. Maximum 60 mg par jour. ou 6 comprimés par jour au cours d'un repas. Maximum 6 comprimés par jour. A fractionner en 3 ou 4 prises.

Administration

Voie orale.

Informations importantes

Contre-indication

Contre-indiqué dans les cas suivants: Epilepsie, Asthme non contrôlé, Syndrome congénital du QT long, Grossesse, Absence de contraception féminine efficace, Allaitement

Effets indésirables

Résumé du profil de sécurité

Le syndrome myasthénique de Lambert-Eaton est une maladie très rare. En conséquence, peu d'informations relatives aux effets indésirables du traitement par amifampridine sont disponibles, en raison du faible nombre de patients concernés.

Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés sont les paresthésies (telles que les paresthésies périphériques et péribuccales) et les troubles gastro-intestinaux (tels que: épigastralgie, diarrhée, nausées et douleurs abdominales). L'intensité et l'incidence de la plupart des effets indésirables sont dose-dépendants.

Le tableau 1 ci-dessous établit la liste des événements indésirables rapportés avec FIRDAPSE. Liste des événements indésirables sous forme de tableau

Les fréquences sont définies comme : très fréquent ( 1/10), fréquent ( 1/100 à < 1/10), peu fréquent (< 1/1 000 à < 1/100), rare (1/10 000 to < 1/1 000), très rare (< 1/10 000) et fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base de données disponible). Dans chaque groupe de fréquence, les événements indésirables sont présentés en ordre décroissant en termes de gravité.

Les fréquences ont été estimées sur la base d'une étude clinique menée auprès de volontaires sains visant à évaluer les effets d'une dose unique d'amifampridine 30 mg ou 60 mg sur la repolarisation cardiaque

Tableau 1 : événements indésirables rapportés avec FIRDAPSE

MedDRA Classes de systèmes d'organes MedDRA Terme préféré Fréquence
Affections psychiatriques : Troubles du sommeil, anxiété Indéterminée
Affections du système nerveux : Convulsions, chorée, myoclonies, somnolence, faiblesse, fatigue, céphalées Indéterminée
Vertiges1, hypoesthésie 1, paresthésie1 Très fréquent
Affections oculaires : Vision floue Indéterminée
Affections cardiaques : Troubles du rythme cardiaque, palpitations Indéterminée
Affections vasculaires : Syndrome de Raynaud Indéterminée
Extrémités froides1 Fréquent
Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales : Hypersécrétion bronchique, crise d'asthme chez les patients asthmatiques ou les patients ayant des antécédents d'asthme, toux Indéterminée
Affections gastro- intestinales : Hypoesthésie orale1, paresthésie orale1, paresthésies périphériques et péribuccales, nausées1 Très fréquent
Douleurs abdominales Fréquent
Diarrhée, épigastralgie Indéterminée
Affections hépatobiliaires : Taux élevés d'enzymes hépatiques (transaminases) Indéterminée
Affections de la peau et du tissu sous- cutané : Hyperhidrose 1, sueurs froides 1 Très fréquent

1 Effets indésirables rapportés au cours d'une étude clinique menée auprès de volontaires sains visant à évaluer les effets d'une dose unique d'amifampridine 30 mg ou 60 mg sur la repolarisation cardiaque.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration - voir Annexe V.

Mise en garde

Insuffisance rénale et hépatique

La pharmacocinétique de l'amifampridine a été évaluée dans une étude de Phase I à dose unique chez des patients présentant une insuffisance rénale (voir rubrique Propriétés pharmacocinétiques).

Aucune étude n'a été réalisée chez les patients présentant une insuffisance hépatique. Compte tenu du risque de surexposition au médicament, les patients présentant une insuffisance rénale ou hépatique doivent être étroitement surveillés. La dose d'amifampridine doit être augmentée plus lentement chez les patients présentant une insuffisance rénale et hépatique que chez ceux ayant une fonction rénale et hépatique normale. L'augmentation de la dose doit être interrompue en cas d'apparition d'effets indésirables (voir rubrique Posologie et mode d'administration).

Crises d'épilepsie

L'exposition à l'amifampridine est associée à un risque accru de crises d'épilepsie. Le risque de crises est dose-dépendant et augmente chez les patients présentant des facteurs de risque susceptibles d'abaisser le seuil épileptogène, y compris chez les patients utilisant ce produit en association avec d'autres médicaments connus pour abaisser le seuil épileptogène (voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions). En cas de crise convulsive, le traitement doit être interrompu.

Risque cancérogène

Au cours d'une étude de cancérogénicité par voie orale (produit mélangé à l'alimentation) réalisée pendant 2 ans, des schwannomes bénins et malins ont été observés chez des rats recevant un traitement à base d'amifampridine (voir la section 5.3). L'amifampridine ne s'est pas avérée génotoxique dans une batterie standard de tests in vitro et in vivo. L'existence d'un lien entre l'utilisation d'amifampridine et le développement de tumeurs chez l'homme est encore inconnue.

La plupart des schwannomes sont bénins et asymptomatiques. Ils peuvent être localisés dans beaucoup d'endroits différents, ce qui rend les tableaux cliniques variés. Le diagnostic de schwannome devrait être considéré pour les patients qui présentent des symptômes tels qu'une masse douloureuse à la palpation ou des symptômes semblables à ceux d'une neuropathie compressive. D'ordinaire, les schwannomes se développent lentement, et peuvent exister plusieurs mois et même plusieurs années

sans provoquer de symptômes. L'intérêt de continuer le traitement à base d'amifampridine doit être évalué pour chaque patient qui développe un schwannome.

L'amifampridine devrait être utilisée avec précaution chez les patients qui présentent un risque accru de schwannomes, comme par exemple les patients ayant déjà des antécédents de telles tumeurs, de neurofibromatose de type II ou de schwannomatose.

Effets cardiaques

Une surveillance clinique et la réalisation d'un électrocardiogramme (ECG) sont indiquées lors de l'instauration du traitement, puis doivent ensuite être effectuées une fois par an. En cas de signes ou de symptômes suggérant des arythmies cardiaques, un ECG doit être pratiqué immédiatement. Aucun changement morphologique de l'ECG cliniquement significatif n'a été observé après l'administration de phosphate d'amifampridine au cours d'une étude menée auprès de volontaires sains (voir

rubrique Propriétés pharmacodynamiques).

Maladies concomitantes

Les patients doivent être informés du fait qu'il est impératif que le médecin qu'ils consultent sache qu'ils prennent ce médicament, car une surveillance étroite d'une maladie concomitante, l'asthme notamment, peut s'avérer nécessaire.

État d'acétylation

La pharmacocinétique et l'exposition systémique à l'amifampridine sont nettement influencées par l'activité d'acétylation métabolique globale des enzymes polymorphes N-acétyltransferase (NAT) (phénotype acétyleur) et du génotype NAT2 qui est dépendant d'une variation génétique (voir rubrique Propriétés pharmacocinétiques), comme le montre l'étude chez des volontaires sains. Dans cette étude, les acétyleurs lents ont présenté davantage d'effets indésirables que les acétyleurs rapides. Le profil de sécurité dans cette étude n'est pas différent des effets indésirables observés chez les patients sous FIRDAPSE.

Voir aussi

Code UCD7: 9350569

Code UCD13: 3400893505694

Code CIS: 69935992

Médicament T2A: Non

Laboratoire exploitant: BIOMARIN EUROPE LIMITED

Prix vente TTC: 2017.65€

Taux de TVA: 2.1%

TFR (Tarif forfaitaire de responsabilité): non

Base de Remboursement: 2017.65

Taux SS: 100%

Agréments collectivités: oui

Code Acte pharmacie: PH1

Date AMM: 23/12/2009

Rectificatif AMM: 16/05/2019

Marque: FIRDAPSE

Gamme: Sans gamme

Code GTIN13: 3400934715563

Référence LPPR: aucune

BCB