Comprimé pelliculé

INLYTA 7 mg

Remboursement sur ordonnance : 100%

Catégorie :Cancérologie et hématologie

Principes actifs :Axitinib

Excipients : Noyau du comprimé :, Cellulose microcristalline, Lactose monohydraté, Croscarmellose sodique, Magnésium stéarate, Pelliculage du comprimé :, Hypromellose, Titane dioxyde, Lactose monohydraté, Triacétine, Fer oxyde

Notice

Indications thérapeutiques

Ce médicament est indiqué pour : Cancer du rein avancé

Posologie

Adulte de plus de 18 ans . Cancer du rein avancé (implicite)

1 comprimé 2 fois par jour à environ 12 heures d'intervalle. Maximum 2 comprimés par jour. A avaler entier avec un verre d'eau.

Administration

Voie orale.

Informations importantes

Contre-indication

Contre-indiqué dans les cas suivants: Métastase du système nerveux central non traitée, Hémorragie gastro-intestinale, Insuffisance hépatique sévère, Absence de contraception féminine efficace, Allaitement, Grossesse, Intolérance au galactose, Déficit en lactase, Syndrome de malabsorption du glucose, Syndrome de malabsorption du galactose

Effets indésirables

Résumé du profil de tolérance

Les risques suivants, ainsi que les conduites à tenir appropriées, sont discutés de manière plus détaillée dans la rubrique Mises en garde et précautions d'emploi: événements d'insuffisance cardiaque, hypertension, dysfonction thyroïdienne, événements thrombo-emboliques artériels, événements thrombo-emboliques veineux, élévation de l'hémoglobine ou de l'hématocrite, hémorragie, perforation gastro-intestinale et formation de fistules, complications de la cicatrisation des plaies, SEPR, protéinurie et élévation des enzymes hépatiques.

Les effets indésirables les plus fréquents (20%) observés sous axitinib ont été: diarrhée, hypertension, fatigue, diminution de l'appétit, nausées, diminution du poids, dysphonie, syndrome d'érythrodysesthésie palmoplantaire (syndrome main-pied), hémorragie, hypothyroïdie, vomissement, protéinurie, toux et constipation.

Tableau des effets indésirables

Le tableau 1 présente les effets indésirables rapportés dans un ensemble de données regroupées issues d'études cliniques évaluant axitinib chez 672 patients atteints de RCC (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques). Les effets indésirables identifiés dans des études cliniques après la commercialisation sont également inclus.

Les effets indésirables sont listés par classe de systèmes d'organes, fréquence et grade de sévérité. Les catégories de fréquence sont définies de la façon suivante: très fréquent (≥ 1/10), fréquent (≥ 1/100 à < 1/10), peu fréquent (≥ 1/1 000 à < 1/100), rare (≥ 1/10 000 à < 1/1 000), très rares (< 1/10 000) et fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles). La base de données de pharmacovigilance ne permet pas actuellement d'établir pour axitinib la liste des effets indésirables rares et très rares.

Des catégories ont été assignées sur la base des fréquences absolues des données d'études cliniques regroupées. Dans chaque classe de systèmes d'organes, les effets indésirables de fréquence identique sont présentés par ordre décroissant de gravité.

Tableau 1. Effets indésirables rapportés dans les études chez les patients atteints de RCC recevant axitinib (N = 672)

Classe de systèmes d'organes Fréquence Effets indésirables a Tous gradesb % Grade 3b % Grade 4b %
Affections hématologiques et du système lymphatique Fréquent Anémie 6,3 1,2 0,4
Thrombocytopénie 1,6 0,1 0
Polycythémie c 1,5 0,1 0
Peu fréquent Neutropénie 0,3 0,1 0
Leucopénie 0,4 0 0
Affections endocriniennes Très fréquent Hypothyroïdie c 24,6 0,3 0
Fréquent Hyperthyroïdie c 1,6 0,1 0,1
Troubles du métabolisme et de la nutrition Très fréquent Diminution de l'appétit 39,0 3,6 0,3
Fréquent Déshydratation 6,7 3,1 0,3
Hyperkaliémie 2,7 1,2 0,1
Classe de systèmes d'organes Fréquence Effets indésirables a Tous gradesb % Grade 3b % Grade 4b %


Hypercalcémie 2,2 0,1 0,3
Affections du système nerveux Très fréquent Céphalée 16,2 0,7 0
Dysgueusie 11,5 0 0
Fréquent Sensation vertigineuse 9,1 0,6 0
Peu fréquent Syndrome d'encéphalopathie postérieure réversiblee 0,3 0,1 0
Affections de l'oreille et du labyrinthe Fréquent Acouphène 3,1 0 0
Affections cardiaques Fréquent Événements d'insuffisance cardiaquec,d,f 1,8 0,3 0,7
Affections vasculaires Très fréquent Hypertensiong 51,2 22,0 1,0
Hémorragie c,d,h 25,7 3,0 1,0
Fréquent Événements veineux emboliques et thrombotiques c,d,i 2,8 0,9 1,2
Événements artériels emboliques et thrombotiques c,d,j 2,8 1,2 1,3
Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales Très fréquent Dyspnéed 17,1 3,6 0,6
Toux 20,4 0,6 0
Dysphonie 32,7 0 0,1
Fréquent Douleur oropharyngée 7,4 0 0
Affections gastro- intestinales Très fréquent Diarrhée 55,4 10,1 0,1
Vomissement 23,7 2,7 0,1
Nausée 33,0 2,2 0,1
Douleur abdominale 14,7 2,5 0,3
Constipation 20,2 1,0 0
Stomatite 15,5 1,8 0
Dyspepsie 11,2 0,1 0
Fréquent Douleur abdominale haute 9,4 0,9 0
Flatulence 4,5 0 0
Hémorroïde 3,3 0 0
Glossodynie 2,8 0 0
Perforation gastro- intestinale et fistule c,k 1,9 0,9 0,3
Affections hépatobiliaires Fréquent Hyperbilirubinémie 1,3 0,1 0,1
Affections de la peau et du tissu sous- cutané Très fréquent Érythrodysesthésie palmoplantaire (syndrome main-pied) 32,1 7,6 0
Rash 14,3 0,1 0
Sécheresse cutanée 10,1 0,1 0
Fréquent Prurit 6,0 0 0
Érythème 3,7 0 0
Alopécie 5,7 0 0

Classe de systèmes d'organes Fréquence Effets indésirables a Tous gradesb % Grade 3b % Grade 4b %
Affections musculo- squelettiques et systémiques Très fréquent Arthralgie 17,7 1,9 0,3
Douleur des membres 14,1 1,0 0,3
Fréquent Myalgie 8,2 0,6 0,1
Affections du rein et des voies urinaires Très fréquent Protéinuriel 21,1 4,8 0,1
Fréquent Insuffisance rénalem 1,6 0,9 0,1
Troubles généraux et anomalies au site d'administration Très fréquent Fatigue 45,1 10,6 0,3
Asthénie d 13,8 2,8 0,3
Inflammation des muqueuses 13,7 1,0 0
Investigations Très fréquent Diminution du poids 32,7 4,9 0
Fréquent Augmentation de la lipase 3,7 0,7 0,7
Augmentation de l'alanine aminotransférase 6,5 1,2 0
Augmentation de l'amylase 3,4 0,6 0,4
Augmentation de l'aspartate aminotransférase 6,1 1,0 0
Augmentation de la phosphatase alcaline 4,8 0,3 0
Augmentation de la créatinine 5,7 0,4 0
Augmentation du taux de la thyréostimuline 7,9 0 0

a Les effets indésirables sont affichés par fréquence d'apparition sous traitement, toutes causalités confondues

b National Cancer Institute Common Terminology Criteria for Adverse Events, Version 3.0

c Voir la description des effets indésirables sélectionnés

d Des cas fatals (grade 5) ont été rapportés

e Incluant leuco-encéphalopathie

f Incluant insuffisance cardiaque, insuffisance cardiaque congestive, insuffisance cardiopulmonaire, diminution de la fraction d'éjection, dysfonction du ventricule gauche et insuffisance du ventricule droit

g Incluant hypertension artérielle accélérée, élévation de la pression artérielle, hypertension et crise hypertensive

h Incluant allongement du temps de céphaline activée, hémorragie anale, rupture d'anévrisme, hémorragie artérielle, présence de sang dans l'urine, hémorragie du système nerveux central, hémorragie cérébrale, temps de coagulation prolongée, hémorragie conjonctivale, contusion, diarrhée hémorragique, saignements utérinsdysfonctionnels, épistaxis, hémorragie gastrique, hémorragie gastro-intestinale, saignement gingival, hématémèse, hématochézie, hématocrite diminué, hématome, hématurie, hémoglobine diminuée, hémoptysie, hémorragie, hémorragie de l'artère coronaire, hémorragie des voies urinaires, hémorragie hémorroïdale, hémostase, tendance ecchymotique augmentée, rapport normalisé international augmenté, hémorragie gastro-intestinale basse, méléna, pétéchies, hémorragie pharyngée, temps de prothrombine allongé, hémorragie pulmonaire, purpura, hémorragie rectale, diminution des globules rouges, hémorragie rénale, hémorragie sclérale, hématocèle scrotale, hématome de la rate, hémorragie linéaire sous-unguéale, hémorragie sous-arachnoïdienne, hémorragie de la langue, hémorragie gastro-intestinale haute et hémorragie vaginale.

i Incluant syndrome de Budd-Chiari, thrombose veineuse profonde, thrombose de la veine jugulaire, thrombose veineuse pelvienne, embolie pulmonaire, occlusion de la veine rétinienne, thrombose de la veine rétinienne, thrombose de la veine sous-clavière, thrombose veineuse et thrombose veineuse d'un membre

j Incluant infarctus du myocarde aigu, embolie, infarctus du myocarde, occlusion de l'artère rétinienne et accident ischémique transitoire

k Les perforations gastro-intestinales et les fistules comprennent les termes préférentiels suivants: abcès abdominal, abcès anal, fistule anale, fistule, fuite d'une anastomose gastro-intestinale, perforation gastro-intestinale, perforation du gros intestin, fistule oesophagobronchique et péritonite

l La protéinurie comprend les termes préférentiels suivants: protéine urinaire, présence de protéine dans l'urine et protéinurie

m Incluant insuffisance rénale aiguë

Description des effets indésirables sélectionnés

Événements d'insuffisance cardiaque (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi)

Dans une étude clinique contrôlée évaluant axitinib (N = 359) chez des patients atteints de RCC, des événements d'insuffisance cardiaque ont été rapportés chez 1,7 % des patients sous axitinib, incluant une insuffisance cardiaque (0,6 %), une insuffisance cardiopulmonaire (0,6 %), une dysfonction du ventricule gauche (0,3 %) et une insuffisance du ventricule droit (0,3 %). Des effets indésirables d'insuffisance cardiaque de grade 4 ont été rapportés chez 0,6 % des patients sous axitinib. Une insuffisance cardiaque fatale a été rapportée chez 0,6 % des patients sous axitinib.

Dans les études évaluant axitinib en monothérapie (N = 672) chez des patients atteints de RCC, des événements d'insuffisance cardiaque (incluant insuffisance cardiaque, insuffisance cardiaque congestive, insuffisance cardiopulmonaire, dysfonction du ventricule gauche, diminution de la fraction d'éjection et insuffisance du ventricule droit) ont été rapportés chez 1,8 % des patients sous axitinib.

Des événements d'insuffisance cardiaque de grade 3/4 ont été rapportés chez 1,0 % des patients et des événements d'insuffisance cardiaque fatals ont été rapportés chez 0,3 % des patients sous axitinib.

Dysfonction thyroïdienne (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi)

Une hypothyroïdie a été rapportée chez 20,9% des patients et une hyperthyroïdie chez 1,1% des patients dans une étude clinique contrôlée évaluant axitinib chez des patients atteints de RCC. Une augmentation du taux de thyréostimuline (TSH) a été rapportée chez 5,3% des patients recevant axitinib. Des analyses de laboratoire de routine ont indiqué que chez des patients présentant un taux de TSH< 5 µU/ml avant traitement, 32,2% des patients recevant axitinib ont présenté des élévations de la TSH ≥ 10 µU/ml.

Dans les études cliniques regroupées portant sur axitinib (N = 672) dans le traitement de patients atteints de RCC, l'hypothyroïdie a été rapportée chez 24,6% des patients recevant axitinib.

L'hyperthyroïdie a été rapportée chez 1,6% des patients recevant axitinib.

Événements veineux emboliques et thrombotiques (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi)

Des événements veineux emboliques et thrombotiques ont été rapportés chez 3,9% des patients recevant axitinib dans une étude clinique contrôlée évaluant axitinib chez des patients atteints de RCC, dont embolie pulmonaire (2,2%), occlusion/thrombose de la veine rétinienne (0,6%) et thrombose veineuse profonde (0,6%). Des évènements veineux emboliques et thrombotiques de grade 3/4 ont été rapportés chez 3,1% des patients recevant axitinib. Une embolie pulmonaire fatale est survenue chez un patient (0,3%) recevant axitinib.

Dans les études cliniques regroupées portant sur axitinib (N = 672) dans le traitement de patients atteints de RCC, des événements veineux emboliques et thrombotiques ont été rapportés chez 2,8% des patients recevant axitinib. Des événements veineux emboliques et thrombotiques de grade 3 ont été rapportés chez 0,9% des patients. Des événements veineux emboliques et thrombotiques de grade 4 ont été rapportés chez 1,2% des patients. Des événements veineux emboliques et thrombotiques fatals ont été rapportés chez 0,1% des patients recevant axitinib.

Événements artériels emboliques et thrombotiques (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi)

Des événements artériels emboliques et thrombotiques, dont infarctus du myocarde (1,4%), accident ischémique transitoire (0,8%) et accident vasculaire cérébral (0,6%) ont été rapportés chez 4,7% des patients recevant axitinib dans une étude clinique contrôlée évaluant axitinib chez des patients atteints de RCC. Des événements artériels emboliques et thrombotiques de grade 3/4 ont été rapportés chez 3,3% des patients recevant axitinib. Un infarctus du myocarde aigu et un accident vasculaire cérébral fatals sont survenus chacun chez un patient (0,3%). Des événements artériels emboliques et thrombotiques (dont accident ischémique transitoire, infarctus du myocarde et accident vasculaire cérébral) ont été rapportés chez 5,3% des patients recevant axitinib en monothérapie (N = 850) dans des études cliniques.

Dans les études cliniques regroupées portant sur axitinib (N = 672) dans le traitement de patients atteints de RCC, des événements artériels emboliques et thrombotiques ont été rapportés chez 2,8% des patients recevant axitinib. Des événements artériels emboliques et thrombotiques de grade 3 ont été rapportés chez 1,2% des patients. Des événements artériels emboliques et thrombotiques de grade 4 ont été rapportés chez 1,3% des patients. Des événements artériels emboliques et thrombotiques fatals ont été rapportés chez 0,3% des patients recevant axitinib.

Polycythémie (voir Élévation de l'hémoglobine ou de l'hématocrite à la rubrique Mises en garde et précautions d'emploi)

Une polycythémie a été rapportée chez 1,4% des patients recevant axitinib dans une étude clinique contrôlée évaluant axitinib chez des patients atteints de RCC. Les analyses de laboratoire de routine ont montré une élévation de l'hémoglobine au-dessus de la LSN chez 9,7% des patients recevant axitinib. Une élévation de l'hémoglobine au-dessus de la LSN a été observée chez 13,6% des patients recevant axitinib dans quatre études cliniques chez des patients atteints de RCC (N = 537).

Dans des études cliniques regroupées portant sur axitinib (N = 672) dans le traitement de patients atteints de RCC, une polycythémie a été rapportée chez 1,5% des patients recevant axitinib.

Hémorragie (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi)

Des effets indésirables hémorragiques ont été rapportés chez 21,4% des patients recevant axitinib dans une étude clinique contrôlée chez des patients atteints de RCC, où les patients présentant des métastases cérébrales non traitées étaient exclus. Les effets indésirables hémorragiques rapportés chez les patients traités par axitinib incluaient: épistaxis (7,8%), hématurie (3,6%), hémoptysie (2,5%), hémorragie rectale (2,2%), hémorragie gingivale (1,1%), hémorragie gastrique (0,6%), hémorragie cérébrale (0,3%) et hémorragie gastro-intestinale basse (0,3%). Des effets indésirables hémorragiques de grade ≥ 3 ont été rapportés chez 3,1% des patients recevant axitinib (dont hémorragie cérébrale, hémorragie gastrique, hémorragie gastro-intestinale basse et hémoptysie). Une hémorragie gastrique fatale est survenue chez un patient (0,3%) recevant axitinib. Dans les études évaluant axitinib en monothérapie (N = 850), une hémoptysie a été rapportée chez 3,9% des patients ; une hémoptysie de grade ≥ 3 a été rapportée chez 0,5% des patients.

Dans les études cliniques regroupées portant sur axitinib (N = 672) dans le traitement de patients atteints de RCC, des événements hémorragiques ont été rapportés chez 25,7% des patients recevant axitinib. Des effets indésirables hémorragiques de grade 3 ont été rapportés chez 3% des patients. Des effets indésirables hémorragiques de grade 4 ont été rapportés chez 1% des patients et des hémorragies fatales ont été rapportées chez 0,4% des patients recevant axitinib.

Perforations gastro-intestinales et formation de fistules (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi)

Dans une étude clinique contrôlée évaluant axitinib chez des patients atteints de RCC, des évènements de type perforation gastro-intestinale, dont fistule anale (0,6%), fistule (0,3%) et perforation gastro- intestinale (0,3%), ont été rapportés chez 1,7% des patients avec axitinib. Dans des études évaluant axitinib en monothérapie (N = 850), des évènements de type perforation gastro-intestinale ont été rapportés chez 1,9% des patients et une perforation gastro-intestinale fatale a été rapportée chez un patient (0,1%).

Dans les études cliniques regroupées portant sur axitinib (N = 672) dans le traitement de patients atteints de RCC, des perforations gastro-intestinales et des fistules ont été rapportées chez 1,9% des patients recevant axitinib.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration - voir Annexe V.

Mise en garde

Des événements spécifiques doivent faire l'objet d'une surveillance avant l'instauration du traitement par axitinib et périodiquement pendant toute la durée de celui-ci, tel que décrit ci-dessous.

Événements d'insuffisance cardiaque

Des événements d'insuffisance cardiaque (incluant insuffisance cardiaque, insuffisance cardiaque congestive, insuffisance cardiopulmonaire, dysfonction du ventricule gauche, diminution de la fraction d'éjection et insuffisance du ventricule droit) ont été rapportés lors d'études cliniques évaluant axitinib chez des patients atteints de RCC (voir rubrique Effets indésirables).

Les signes ou symptômes d'insuffisance cardiaque doivent être surveillés régulièrement pendant le traitement par axitinib. La prise en charge des événements d'insuffisance cardiaque peut nécessiter l'interruption temporaire ou définitive et/ou une diminution de la dose d'axitinib.

Hypertension

Une hypertension a été très fréquemment rapportée dans des études cliniques évaluant axitinib chez des patients atteints de RCC (voir rubrique Effets indésirables).

Dans une étude clinique contrôlée, l'hypertension (pression artérielle systolique > 150 mmHg ou pression artérielle diastolique > 100 mmHg) est survenue en moyenne au cours du premier mois de traitement par axitinib, et des augmentations de la pression artérielle ont été observées dès le quatrième jour suivant le début du traitement.

La pression artérielle doit être correctement contrôlée avant l'instauration d'axitinib. Il conviendra de surveiller la pression artérielle des patients et de les traiter, le cas échéant, par un traitement antihypertenseur standard. La dose d'axitinib doit être réduite si l'hypertension persiste malgré l'instauration d'un traitement antihypertenseur. En cas d'hypertension sévère, le traitement par axitinib doit être interrompu temporairement puis repris à une dose inférieure après normalisation de la pression artérielle. Si l'administration d'axitinib est interrompue, les patients recevant un traitement antihypertenseur doivent être surveillés pour risque d'hypotension (voir rubrique Posologie et mode d'administration).

En cas d'hypertension artérielle sévère ou persistante et de symptômes suggestifs d'un syndrome d'encéphalopathie postérieure réversible (SEPR) (voir ci-dessous), une imagerie par résonance magnétique (IRM) cérébrale à visée diagnostique doit être envisagée.

Dysfonction thyroïdienne

Des cas d'hypothyroïdie et, moins fréquemment, d'hyperthyroïdie ont été rapportés au cours d'études cliniques évaluant axitinib chez des patients atteints de RCC (voir rubrique Effets indésirables).

La fonction thyroïdienne doit être contrôlée avant l'instauration du traitement par axitinib et régulièrement pendant toute la durée de celui-ci. Les patients atteints d'hypothyroïdie ou d'hyperthyroïdie devront être traités conformément à la pratique médicale standard afin de maintenir un état euthyroïdien.

Événements artériels emboliques et thrombotiques

Des événements artériels emboliques et thrombotiques (dont accident ischémique transitoire, infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral et occlusion de l'artère rétinienne) ont été rapportés dans les études cliniques évaluant axitinib (voir rubrique Effets indésirables).

Axitinib doit être prescrit avec prudence chez les patients à risque ou présentant des antécédents de ce type d'évènement. Axitinib n'a pas été étudié chez des patients ayant présenté un événement artériel embolique ou thrombotique au cours des 12 mois précédant l'initiation du traitement.

Événements veineux emboliques et thrombotiques

Des événements veineux emboliques et thrombotiques (dont embolie pulmonaire, thrombose veineuse profonde et occlusion/thrombose de la veine rétinienne) ont été rapportés dans les études cliniques évaluant axitinib (voir rubrique Effets indésirables).

Axitinib doit être utilisé avec prudence chez les patients à risque ou présentant des antécédents de ce type d'évènement. Axitinib n'a pas été étudié chez des patients ayant présenté un événement veineux embolique ou thrombotique au cours des 6 mois précédant l'initiation du traitement.

Élévation de l'hémoglobine ou de l'hématocrite

Des élévations de l'hémoglobine ou de l'hématocrite, reflétant une augmentation de la masse des globules rouges, peut se produire sous axitinib (voir rubrique Effets indésirables, polycythémie). Une augmentation de la masse des globules rouges peut aggraver le risque d'événements emboliques et thrombotiques.

L'hémoglobine ou l'hématocrite doit être contrôlée avant l'instauration du traitement par axitinib et régulièrement pendant toute la durée de celui-ci. En cas d'élévation de l'hémoglobine ou de l'hématocrite au-dessus de la normale, le patient doit être traité conformément à la pratique médicale standard afin de ramener l'hémoglobine ou l'hématocrite à une valeur acceptable.

Hémorragie

Des événements hémorragiques ont été rapportés dans les études cliniques évaluant axitinib (voir rubrique Effets indésirables).

Axitinib n'a pas été étudié chez des patients présentant des métastases cérébrales non traitées ou des hémorragies gastro-intestinales actives récentes, et ne doit pas être administré à ces patients. En cas d'hémorragie nécessitant une intervention médicale, l'administration d'axitinib doit être temporairement interrompue. Des cas de ruptures d'anévrisme (y compris d'anévrismes préexistants) ont été rapportés, dont certains avec des issues fatales. Avant l'instauration d'un traitement par axitinib chez des patients présentant des anévrismes préexistants, ce risque doit être soigneusement pris en considération.

Perforations gastro-intestinales et formation de fistules

Des cas de perforations intestinales et de fistules ont été rapportés dans les études cliniques évaluant axitinib (voir rubrique Effets indésirables).

Des symptômes de perforation gastro-intestinale ou de fistule doivent être régulièrement recherchés pendant toute la durée du traitement par axitinib.

Complications de la cicatrisation des plaies

Aucune étude formelle de l'effet d'axitinib sur la cicatrisation des plaies n'a été menée.

Le traitement par axitinib doit être interrompu au moins 24 heures avant une intervention chirurgicale programmée. La décision de reprendre le traitement par axitinib après chirurgie doit se baser sur l'appréciation clinique de la cicatrisation adéquate de la plaie.

Syndrome d'encéphalopathie postérieure réversible (SEPR)

Des cas de syndrome de SEPR ont été rapportés dans les études cliniques évaluant axitinib (voir rubrique Effets indésirables).

Le SEPR est un trouble neurologique qui peut se manifester par des céphalées, des convulsions, une léthargie, une confusion, une cécité et d'autres troubles visuels et neurologiques. Une hypertension légère à sévère peut être présente. Une imagerie par résonance magnétique est nécessaire pour confirmer le diagnostic de SEPR. Le traitement par axitinib doit être interrompu temporairement ou définitivement chez les patients présentant des signes ou symptômes de SEPR. Les risques éventuels liés à la reprise d'axitinib chez les patients ayant précédemment présenté un SEPR sont inconnus.

Protéinurie

Des cas de protéinurie, y compris de sévérité de grade 3 et 4, ont été rapportés dans les études cliniques évaluant axitinib (voir rubrique Effets indésirables).

Il est recommandé de rechercher une protéinurie avant l'instauration du traitement par axitinib puis régulièrement pendant toute la durée de celui-ci. Une réduction de dose d'axitinib ou une interruption temporaire est recommandée chez les patients présentant une protéinurie modérée à sévère (voir rubrique Posologie et mode d'administration). Le traitement par axitinib doit être arrêté si le patient développe un syndrome néphrotique.

Effets indésirables hépatiques

Des effets indésirables hépatiques ont été rapportés dans une étude clinique contrôlée évaluant axitinib chez des patients atteints de RCC. Les effets indésirables hépatiques les plus fréquemment rapportés ont été des augmentations de l'alanine aminotransférase (ALAT), de l'aspartate aminotransférase (ASAT) et de la bilirubinémie (voir rubrique Effets indésirables). Aucune élévation concomitante de l'ALAT (> 3 fois la limite supérieure de la normale [LSN]) et de la bilirubinémie (> 2 fois la LSN) n'a été observée.

Lors d'une étude clinique de recherche de dose, des élévations concomitantes de l'ALAT (12 fois la LSN) et de la bilirubinémie (2,3 fois la LSN) considérées comme une hépatotoxicité liée au médicament, ont été observées chez un patient qui recevait axitinib à une dose initiale de 20 mg deux fois par jour (quatre fois la dose initiale recommandée).

Les tests de la fonction hépatique doivent être contrôlés avant l'instauration d'axitinib et régulièrement pendant toute la durée du traitement.

Insuffisance hépatique

Dans des études cliniques évaluant axitinib, l'exposition systémique à axitinib a été environ deux fois plus élevée chez les sujets présentant une insuffisance hépatique modérée (classe B de Child-Pugh) que chez les sujets présentant une fonction hépatique normale. Une diminution de la dose d'axitinib est recommandée chez les patients présentant une insuffisance hépatique modérée (classe B de Child- Pugh) (voir rubrique Posologie et mode d'administration).

Axitinib n'a pas été étudié chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère (classe C de Child-Pugh) et ne doit pas être administré à ces patients.

Sujets âgés (≥ 65 ans) et origine ethnique

Dans une étude clinique contrôlée évaluant axitinib chez des patients atteints de RCC, 34% des patients traités par axitinib étaient âgés de ≥ 65 ans. Les patients étaient majoritairement caucasiens (77%) ou asiatiques (21%). Bien qu'une sensibilité plus élevée à la survenue d'effets indésirables ne puisse être exclue chez les patients âgés et les patients asiatiques, aucune différence majeure de la tolérance et de l'efficacité d'axitinib n'a été globalement observée entre les patients âgés de ≥ 65 ans et les plus jeunes et entre les patients caucasiens et ceux d'autres origines ethniques.

Aucun ajustement de dose n'est recommandé en fonction de l'âge ou de l'origine ethnique du patient (voir rubriques Posologie et mode d'administration et Propriétés pharmacocinétiques).

Lactose

Ce médicament contient du lactose. Son utilisation est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au galactose, un déficit en lactase de lapp ou un syndrome de malabsorption du glucose ou du galactose (maladies héréditaires rares).

Voir aussi

Code UCD7: 9402935

Code UCD13: 3400894029359

Code CIS: 61357910

Médicament T2A: Non

Laboratoire exploitant: PFIZER PFE FRANCE

Prix vente TTC: 4465€

Taux de TVA: 2.1%

TFR (Tarif forfaitaire de responsabilité): non

Base de Remboursement: 4465

Taux SS: 100%

Agréments collectivités: oui

Code Acte pharmacie: PH1

Date AMM: 26/08/2013

Rectificatif AMM: 22/05/2019

Marque: INLYTA

Gamme: Sans gamme

Code GTIN13: 3400927547669

Référence LPPR: aucune

BCB