Comprimé pelliculé

EFIENT 10 mg

Remboursement sur ordonnance : 65%

Catégorie :Hémostase et sang

Principes actifs :Prasugrel

Excipients : Noyau du comprimé :, Cellulose microcristalline, Mannitol, Croscarmellose sodique, Hypromellose, Magnésium stéarate, Pelliculage :, Lactose monohydraté, Hypromellose, Titane dioxyde, Triacétine, Fer oxyde, Fer oxyde, Talc

Notice

Indications thérapeutiques

Ce médicament est indiqué pour : Prévention de l'ischémie myocardique lors de l'intervention coronaire avec syndrome coronaire aigu

Posologie

Adulte de 18 ans à 75 ans . Traitement initial : dose de charge. Prévention de l'ischémie myocardique lors de l'intervention coronaire avec syndrome coronaire aigu

60 mg en une seule prise. ou 6 comprimés en une seule prise. A avaler sans écraser, ni couper le comprimé.

Adulte de 18 ans à 75 ans de plus de 60 Kg . Prévention de l'ischémie myocardique lors de l'intervention coronaire avec syndrome coronaire aigu (implicite)

10 mg 1 fois par jour pendant 12 mois. ou 1 comprimé 1 fois par jour pendant 12 mois. A avaler sans écraser, ni couper le comprimé.

Administration

Voie orale.

Informations importantes

Contre-indication

Contre-indiqué dans les cas suivants: Saignement pathologique, Antécédent d'accident vasculaire cérébral, Antécédent d'accident ischémique transitoire, Insuffisance hépatique sévère, Enfant de moins de 18 ans, Patient de plus de 75 ans, Intolérance au galactose, Syndrome de malabsorption du glucose et du galactose, Déficit en lactase, Grossesse, Allaitement

Effets indésirables

Résumé du profil de sécurité

La sécurité d'emploi du prasugrel chez les patients avec un syndrome coronaire aigu traités par une ICP a été évaluée dans une étude contrôlée versus clopidogrel (TRITON) dans laquelle 6 741 patients ont été traités par prasugrel (dose de charge de 60 mg et dose d'entretien de 10 mg une fois par jour) pendant une durée médiane de 14,5 mois (5 802 patients ont été traités pendant plus de 6 mois, 4 136 patients ont été traités pendant plus d'un an). Le taux d'arrêt du médicament de l'étude dû à des événements indésirables a été de 7,2 % pour le prasugrel et de 6,3 % pour le clopidogrel. Parmi ces événements, le saignement a été l'effet indésirable conduisant le plus fréquemment à l'arrêt du traitement avec les deux médicaments à l'étude (2,5 % pour le prasugrel et 1,4 % pour le clopidogrel).

Saignement

Saignement sans rapport avec un pontage coronaire (PC)

Dans l'essai TRITON, la fréquence de patients présentant un événement hémorragique sans rapport avec un PC est présentée dans le Tableau 1. L'incidence des saignements majeurs (critères TIMI), sans rapport avec un PC, incluant les saignements engageant le pronostic vital ou fatals, ainsi que l'incidence des saignements mineurs (critères TIMI) ont été statistiquement significativement plus élevées chez les sujets traités par prasugrel comparés au clopidogrel dans la population AI/NSTEMI et la population globale des SCA. Aucune différence significative n'a été observée dans la population STEMI. Le site de saignement spontané le plus fréquent a été le tractus gastro-intestinal (taux de 1,7 % avec le prasugrel et de 1,3 % avec le clopidogrel) ; le site de saignement provoqué le plus fréquent a été le site de ponction artérielle (taux de 1,3 % avec le prasugrel et de 1,2 % avec le clopidogrel).

Tableau 1 : Incidence de saignement sans rapport avec un PC a (% de patients)

Événement Tous les SCA AI/NSTEMI STEMI
Prasugrelb +AAS (N=6 741) Clopidogrelb +AAS (N=6 716) Prasugrelb +AAS (N=5 001) Clopidogrelb +AAS (N=4 980) Prasugrelb +AAS (N=1 740) Clopidogrelb +AAS (N=1 736)
Saignement majeur selon les critères TIMIc 2,2 1,7 2,2 1,6 2,2 2,0
Engageant le pronostic vitald 1,3 0,8 1,3 0,8 1,2 1,0
Fatal 0,3 0,1 0,3 0,1 0,4 0,1
HIC symptomati- quee 0,3 0,3 0,3 0,3 0,2 0,2
Nécessitant des inotropes 0,3 0,1 0,3 0,1 0,3 0,2
Nécessitant une intervention chirurgicale 0,3 0,3 0,3 0,3 0,1 0,2
Nécessitant une transfusion (≥ 4 unités) 0,7 0,5 0,6 0,3 0,8 0,8
Saignement mineur selon les critères TIMI f 2,4 1,9 2,3 1,6 2,7 2,6

a Événements évalués de façon centralisée et définis par les critères du groupe de l'étude TIMI (Thrombolysis in Myocardial Infarction)

b Si nécessaire, d'autres traitements habituels ont été utilisés.

c Toute hémorragie intracrânienne ou tout saignement cliniquement patent associé à une baisse de l'hémoglobine ≥ 5 g/dL.

d Les saignements engageant le pronostic vital des patients constituent une sous-série de saignement majeur selon les critères TIMI et comprennent les types mis en retrait dans les lignes en dessous. Les patients peuvent être comptabilisés dans plusieurs lignes.

e HIC=hémorragie intracrânienne.

f Saignement cliniquement patent associé à une baisse de l'hémoglobine ≥ 3 g/dL mais < 5 g/dL.

Patients ≥ 75 ans

Taux de saignement majeur ou mineur selon les critères TIMI, sans rapport avec un PC :

Âge Prasugrel 10 mg Clopidogrel 75 mg
≥ 75 ans (N=1 785)* 9,0 % (1,0 % fatal) 6,9 % (0,1 % fatal)
< 75 ans (N=11 672)* 3,8 % (0,2 % fatal) 2,9 % (0,1 % fatal)
< 75 ans (N=7180)** 2,0% (0,1% fatal) a 1,3% (0,1% fatal)

Prasugrel 5 mg Clopidogrel 75 mg
≥ 75 ans (N=2060)** 2,6% (0,3% fatal) 3,0% (0,5% fatal)

*Etude TRITON chez des patients présentant un SCA pris en charge par ICP

**Etude TRILOGY-ACS chez des patients non pris en charge par ICP (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques) :

aprasugrel 10 mg ; prasugrel 5 mg si patients < 60 kg

Patients < 60 kg

Taux de saignement majeur ou mineur selon les critères TIMI, sans rapport avec un PC :

Poids Prasugrel 10 mg Clopidogrel 75 mg
< 60 kg (N=664)* 10,1 % (0 % fatal) 6,5 % (0,3 % fatal)
≥ 60 kg (N=12 672)* 4,2 % (0,3 % fatal) 3,3 % (0,1 % fatal)
≥ 60 kg (N=7845)** 2,2% (0,2% fatal) a 1,6% (0,2% fatal)

Prasugrel 5 mg Clopidogrel 75 mg
< 60 kg (N=1391)** 1,4% (0,1% fatal) 2,2% (0,3% fatal)

*Etude TRITON chez des patients présentant un SCA pris en charge par ICP

**Etude TRILOGY-ACS chez des patients non pris en charge par ICP (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques) :

aprasugrel 10 mg ; prasugrel 5 mg si patients ≥ 75 ans

Patients ≥ 60 kg et < 75 ans

Chez les patients ≥ 60 kg et < 75 ans, les taux de saignement majeur ou mineur selon les critères TIMI sans rapport avec un PC ont été de 3,6 % pour le prasugrel et de 2,8 % pour le clopidogrel ; les taux de saignement fatal ont été de 0,2 % pour le prasugrel et de 0,1 % pour le clopidogrel.

Saignement en rapport avec un PC

Dans l'essai de phase III, 437 patients ont subi un PC au cours de l'étude. Parmi ces patients, les taux de saignement majeur ou mineur selon les critères TIMI, en rapport avec un PC, ont été de 14,1 % dans le groupe prasugrel et de 4,5 % dans le groupe clopidogrel. Le risque majoré d'événements hémorragiques chez les sujets traités par prasugrel a persisté jusqu'à 7 jours après la dernière dose du médicament de l'étude. Pour les patients ayant reçu leur thiénopyridine dans les 3 jours précédant le PC, les fréquences de saignement majeur ou mineur selon les critères TIMI ont été de 26,7 % (12 des 45 patients) dans le groupe prasugrel, contre 5,0 % (3 des 60 patients) dans le groupe clopidogrel. Pour les patients ayant reçu leur dernière dose de thiénopyridine dans les 4 à 7 jours précédant le PC, les fréquences ont été réduites à 11,3 % (9 des 80 patients) dans le groupe prasugrel et à 3,4 % (3 des 89 patients) dans le groupe clopidogrel. Au-delà de 7 jours après l'arrêt du médicament, les taux observés de saignement en rapport avec un PC ont été similaires entre les groupes de traitement (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Risque de saignement associé au moment de l'administration de la dose de charge chez les patients NSTEMI

Dans un essai clinique réalisé chez des patients NSTEMI (l'étude ACCOAST), pour lesquels une coronarographie était programmée dans les 2 à 48 heures après randomisation, les patients recevant une dose de charge de 30 mg dès le diagnostic, 4 heures en moyenne avant la coronarographie suivie d'une dose de charge de 30 mg au moment de l'ICP ont présenté une majoration du risque de saignement non lié à un PC, et sans bénéfice additionnel, comparé aux patients recevant une dose de charge de 60 mg au moment de l'ICP (voir rubriques Posologie et mode d'administration et Mises en garde et précautions d'emploi). Les taux de saignement selon les critères TIMI sans rapport avec un PC dans les 7 jours étaient les suivants pour les patients :

Effet Indésirable Prasugrel avant la coronarographiea (N=2037) Prasugrel au moment de l'ICPa (N=1996)
Saignement majeur selon les critères TIMIb 1,3 0,5
Engageant le pronostic vitalc 0,8 0,2
Fatal 0,1 0,0
HIC symptomatiqued 0,0 0,0
Nécessitant des inotropes 0,3 0,2
Nécessitant une intervention chirurgicale 0,4 0,1
Nécessitant une transfusion (≥ 4 unités) 0,3 0,1
Saignement mineur selon les critères TIMIe 1,7 0,6

a Si nécessaire, d'autres traitem ents habituels ont été utilisés. Le protocole de l'essai clinique prévoyait que tous les patients reçoivent de l'aspirine et une dose quotidienne d'entretien de prasugrel.

b Toute hémorragie intracrânienne ou tout saignement cliniquement patent associé à une baisse de l'hémoglobine ≥ 5 g/dL.

c Les saignements engageant le pronostic vital des patients constituent un sous-série de saignement majeur selon les critères TIMI et comprennent les types mis en retrait dans les lignes en dessous. Les patients peuvent être comptabilisés dans plusieurs lignes.

d HIC=hémorragie intracrânienne.

e Saignement cliniquement patent associé à une baisse de l'hémoglobine ≥ 3 g/dL mais < 5 g/dL.

Tableau récapitulatif des effets indésirables

Le tableau 2 résume les effets indésirables hémorragiques et non hémorragiques issus de l'étude TRITON, ou de la notification spontanée, classés par fréquence et classes de systèmes d'organes. Les fréquences sont définies de la manière suivante :

Très fréquent (≥ 1/10) ; fréquent (≥ 1/100 à < 1/10) ; peu fréquent (≥ 1/1 000 à < 1/100) ; rare (≥ 1/10 000 à < 1/1 000) ; très rare (< 1/10 000) ; inconnu (ne peut pas être estimé à partir des données disponibles).

Tableau 2 : Effets indésirables hémorragiques et non hémorragiques

Classe de systèmes d'organes Fréquents Peu fréquents Rares Inconnus
Troubles hématologiques et du système lymphatique Anémie
Thrombocytopénie Purpura thrombocytopén i-que thrombotique (PTT) - voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi
Troubles du système immunitaire
Hypersensibilité incluant angioedème

Troubles oculaires
Hémorragie oculaire

Troubles vasculaires Hématome


Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux Épistaxis Hémoptysie

Troubles gastro- intestinaux Hémorragie gastro- intestinale Hémorragie rétropéritonéale Hémorragie rectale Hématochézie Gingivorragie

Troubles cutanés et des tissus sous- cutanés Eruption cutanée Ecchymose


Troubles rénaux et urinaires Hématurie


Troubles généraux et du site d'administration Hématome au site de ponction vasculaire Hémorragie au site de ponction


Lésions, empoisonnement et complications secondaires à une procédure Contusion Hémorragie post- procédurale Hématome sous- cutané

Chez les patients avec ou sans antécédent d'AIT ou d'AVC, l'incidence d'accident vasculaire cérébral dans l'essai de phase III a été la suivante (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi) :

Antécédent d'AIT ou d'AVC Prasugrel Clopidogrel
Oui (N=518) 6,5 % (2,3 % HIC*) 1,2 % (0 % HIC*)
Non (N=13 090) 0,9 % (0,2 % HIC*) 1,0 % (0,3 % HIC*)

* HIC=hémorragie intracrânienne.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration - voirAnnexe V.

Mise en garde

Risque de saignement

Dans l'essai clinique de phase III (TRITON), les principaux critères d'exclusion comprenaient un risque accru de saignement ; une anémie ; une thrombocytopénie ; un antécédent de pathologies intracrâniennes. Les patients avec un syndrome coronaire aigu pris en charge par ICP et traités par Efient et AAS ont présenté une augmentation du risque de saignement majeur et mineur selon le système de classification TIMI. Par conséquent, l'utilisation d'Efient chez les patients à risque accru de saignement ne doit être envisagée que si les bénéfices en termes de prévention des événements ischémiques sont jugés supérieurs au risque de saignements graves. Cela s'applique en particulier aux patients :

  • ayant ≥ 75 ans (voir ci-dessous),

  • ayant tendance à saigner facilement (par exemple en raison d'un traumatisme récent, d'une intervention chirurgicale récente, d'un saignement gastro-intestinal récent ou récidivant ou d'un ulcère peptique actif),

  • pesant < 60 kg (voir rubriques Posologie et mode d'administration et Effets indésirables). Chez ces patients, la dose d'entretien de 10 mg n'est pas recommandée. Une dose d'entretien de 5 mg doit être utilisée,

  • recevant de manière concomitante des médicaments susceptibles d'augmenter le risque de saignement, y compris les anticoagulants oraux, le clopidogrel, les anti-inflammatoires non- stéroïdiens (AINS) et les agents fibrinolytiques.

Chez les patients qui ont un saignement avéré et pour lesquels une neutralisation de l'effet pharmacologique d'Efient est nécessaire, une transfusion de plaquettes peut convenir.

L'utilisation d'Efient chez les patients ≥ 75 ans n'est généralement pas recommandée et ne doit être entreprise qu'avec précaution après une évaluation attentive du rapport bénéfice/risque individuel par le médecin prescripteur indiquant que les bénéfices en termes de prévention des événements ischémiques l'emportent sur le risque de saignements graves. Dans l'essai de phase III, ces patients ont présenté un risque accru de saignement, y compris fatal, par comparaison avec les patients < 75 ans. S'il est prescrit, une dose d'entretien inférieure, égale à 5 mg doit être utilisée ; la dose d'entretien de 10 mg n'est pas recommandée (voir rubriques Posologie et mode d'administration et Effets indésirables).

L'expérience thérapeutique avec le prasugrel est limitée chez les patients avec une insuffisance rénale (y compris une insuffisance rénale terminale (IRT)) et chez les patients avec une insuffisance hépatique modérée. Ces patients peuvent présenter un risque accru de saignement. Par conséquent, le prasugrel doit être utilisé avec précaution chez ces patients.

Les patients doivent être informés qu'avec la prise du prasugrel (en association avec l'AAS), les saignements pourraient s'arrêter moins rapidement que d'ordinaire et qu'ils doivent faire part de tout saignement inhabituel (en termes de site d'apparition ou de durée) à leur médecin.

Risque de saignement associé au moment de l'administration de la dose de charge chez les patients NSTEMI

Dans un essai clinique réalisé chez des patients NSTEMI (l'étude ACCOAST), pour lesquels une coronarographie était programmée dans les 2 à 48 heures après randomisation, une dose de charge de prasugrel administrée 4 heures en moyenne avant la coronarographie a augmenté le risque de saignement majeur et mineur péri-procédural comparé à une dose de charge de prasugrel administrée au moment de l'ICP. Par conséquent, chez les patients avec un AI/NSTEMI pour lesquels une coronarographie est effectuée dans les 48 heures après l'admission, la dose de charge doit être administrée uniquement au moment de l'ICP (voir rubriques Posologie et mode d'administration, Effets indésirables et Propriétés pharmacodynamiques).

Chirurgie

Il doit être conseillé aux patients d'avertir leurs médecins et leurs dentistes qu'ils prennent du prasugrel avant de prévoir une intervention chirurgicale et avant de prendre tout nouveau médicament. Si un patient doit subir une intervention chirurgicale planifiée, et qu'un effet antiagrégant plaquettaire n'est pas souhaité, Efient doit être interrompu au moins 7 jours avant l'intervention. Une augmentation de la fréquence (3 fois) et de la sévérité des saignements peut survenir chez les patients opérés de pontage coronaire dans les 7 jours après l'arrêt du prasugrel (voir rubrique Effets indésirables). Les bénéfices et les risques du prasugrel doivent être attentivement pris en compte chez les patients pour lesquels l'anatomie coronaire n'a pas été définie et pour lesquels un pontage coronaire en urgence est possible.

Hypersensibilité incluant angioedème

Des réactions d'hypersensibilité incluant angioedème ont été rapportées chez les patients recevant prasugrel, y compris des patients avec des antécédents de réaction d'hypersensibilité au clopidogrel. La surveillance de signes ou de symptômes évocateurs de réaction d'hypersensibilité chez les patients avec une allergie connue aux thiénopyridines est recommandée (voir rubrique Effets indésirables).

Purpura thrombocytopénique thrombotique (PTT)

Des cas de PTT ont été rapportés avec l'utilisation de prasugrel. Le PTT est une maladie grave qui nécessite un traitement rapide.

Lactose et sodium

Les patients présentant une intolérance au galactose, un déficit total en lactase ou un syndrome de malabsorption du glucose et du galactose (maladies héréditaires rares) ne doivent pas prendre ce médicament.

Ce médicament contient moins de 1 mmol (23 mg) de sodium par comprimé, c.-à-d. qu'il est essentiellement « sans sodium ».

Morphine et autres opioïdes

Lors d'une administration concomitante du prasugrel avec la morphine, une efficacité réduite du prasugrel a été observée chez des patients (voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions).

Voir aussi

Code UCD7: 9328417

Code UCD13: 3400893284179

Code CIS: 65916489

Médicament T2A: Non

Laboratoire exploitant: DAIICHI SANKYO FRANCE

Prix vente TTC: 35.97€

Taux de TVA: 2.1%

TFR (Tarif forfaitaire de responsabilité): non

Base de Remboursement: 35.97

Taux SS: 65%

Agréments collectivités: oui

Code Acte pharmacie: PH7

Date AMM: 25/02/2009

Rectificatif AMM: 22/10/2020

Marque: EFIENT

Gamme: Sans gamme

Code GTIN13: 3400939879697

Référence LPPR: aucune

BCB