Poudre pour solution buvable

DOLIPRANE 150 mg

Remboursement sur ordonnance : 65%

Également disponible en vente libre

Catégorie :Antalgiques

Principes actifs :Paracétamol

Excipients : Sodium benzoate, Povidone, Monoglycérides acétylés, Titane dioxyde, Saccharose, Arôme orange :, Eau, Maltodextrine, Gomme arabique, Huile essentielle d'orange

Notice

Indications thérapeutiques

Ce médicament est indiqué pour : Douleur légère à modérée, Etat fébrile

Posologie

Enfant de 16 à 25 Kg (implicite)

2 sachets 4 fois par jour selon besoin, en espaçant les prises de 6h minimum. Maximum 8 sachets par jour. A diluer dans un peu d'eau, lait ou jus de fruit.

Enfant de 25 à 31 Kg (implicite)

2 sachets 6 fois par jour selon besoin, en espaçant les prises de 4h minimum. Maximum 12 sachets par jour. A diluer dans un peu d'eau, lait ou jus de fruit.

Enfant - Nourrisson de 13 à 16 Kg (implicite)

1 sachet 6 fois par jour selon besoin, en espaçant les prises de 4h minimum. Maximum 6 sachets par jour. A diluer dans un peu d'eau, lait ou jus de fruit.

Enfant - Nourrisson de 8 à 16 Kg . insuffisant rénal sévère (Clcr < 10 ml/mn)

1 sachet 3 fois par jour selon besoin, en espaçant les prises de 8h minimum. Maximum 3 sachets par jour. A diluer dans un peu d'eau, lait ou jus de fruit.

Enfant - Nourrisson de 8 à 13 Kg (implicite)

1 sachet 4 fois par jour selon besoin, en espaçant les prises de 6h minimum. Maximum 4 sachets par jour. A diluer dans un peu d'eau, lait ou jus de fruit.

Enfant de 16 à 31 Kg . insuffisant rénal sévère (Clcr < 10 ml/mn)

2 sachets 3 fois par jour selon besoin, en espaçant les prises de 8h minimum. Maximum 6 sachets par jour. A diluer dans un peu d'eau, lait ou jus de fruit.

Administration

Voie orale.

Informations importantes

Contre-indication

Contre-indiqué dans les cas suivants: Insuffisance hépatocellulaire sévère, Intolérance au fructose, Syndrome de malabsorption du glucose, Syndrome de malabsorption du galactose, Déficit en sucrase/isomaltase

Effets indésirables

Affections du système immunitaire :

Rare : réactions d'hypersensibilité à type de choc anaphylactique, oedème de Quincke. Leur survenue impose l'arrêt définitif de ce médicament et des médicaments apparentés.

Affections de la peau et des tissus sous‑cutanés :

Rare : érythème, urticaire, rash cutané ont été rapportés. Leur survenue impose l'arrêt définitif de ce médicament et des médicaments apparentés.

De très rares cas d'effets indésirables cutanés graves ont été rapportés.

Fréquence indéterminée : érythème pigmenté fixe.

Affections hématologiques et du système lymphatique :

Très exceptionnelles : thrombopénie, leucopénie et neutropénie.

Fréquence indéterminée : agranulocytose, anémie hémolytique chez les patients présentant un déficit en glucose‑6‑phosphate‑déshydrogénase.

Affections hépatobiliaires :

Fréquence indéterminée : augmentation des transaminases, atteinte hépatique cytolytique, hépatite aiguë, hépatite massive en particulier lors d'une utilisation dans une situation à risque (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Affections cardiaques :

Fréquence indéterminée : syndrome de Kounis.

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales :

Fréquence indéterminée : bronchospasme (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance ‑ Site internet : www.signalement-sante.gouv.fr.

Mise en garde

Mises en gardes spéciales

Pour éviter un risque de surdosage :

·         Vérifier l'absence de paracétamol dans la composition d'autres médicaments.

·         Respecter les doses maximales recommandées.

Doses maximales recommandées :

Chez l'enfant de moins de 40 kg, la dose totale de paracétamol ne doit pas dépasser 80 mg/kg/j (voir rubrique Surdosage)

A titre d'information,

·         chez l'enfant de 41 kg à 50 kg, la dose totale de paracétamol ne doit pas excéder 3 g par jour (voir rubrique Surdosage),

·         chez l'adulte et l'enfant de plus de 50 kg, LA DOSE TOTALE DE PARACETAMOL NE DOIT PAS EXCEDER 4 GRAMMES PAR JOUR (voir rubrique Surdosage).

Précautions d'emploi

·         Chez un enfant traité par 60 mg/kg/jour de paracétamol, l'association d'un autre antipyrétique n'est justifiée qu'en cas d'inefficacité.

L'administration de paracétamol peut exceptionnellement entrainer une toxicité hépatique, même à dose thérapeutique, après un traitement de courte durée et chez des patients sans antécédent de troubles hépatiques (voir rubrique Effets indésirables).

·         Le paracétamol est à utiliser avec précaution sans dépasser 3 g/jour dans les situations suivantes (voir rubrique Posologie et mode d'administration) :

o   déshydratation(voir rubrique Posologie et mode d'administration),

o   insuffisance hépatocellulaire légère à modérée,

o   insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min) (voir rubrique Propriétés pharmacocinétiques),

o   poids < 50 kg,

o   alcoolisme chronique,

o   réserves basses en glutathion telles que par exemple malnutrition chronique, jeûne, amaigrissement récent, sujet âgé de plus de 75 ans ou de plus de 65 ans et polypathologique, hépatite virale chronique et VIH, mucoviscidose, cholémie familiale (maladie de Gilbert),

o   allergie à l'aspirine et/ou aux anti‑inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

·         La consommation de boissons alcoolisées pendant le traitement est déconseillée. En cas de sevrage récent d'un alcoolisme chronique, le risque d'atteinte hépatique est majoré.

·         En cas de découverte d'une hépatite virale aiguë, il convient d'arrêter le traitement.

·         Chez l'enfant, la posologie devra être ajustée en fonction du poids (voir rubrique Posologie et mode d'administration).

·         Ce médicament contient du saccharose. Les patients présentant une intolérance au fructose, un syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou un déficit en sucrase/isomaltase (maladies héréditaires rares) ne doivent pas prendre ce médicament.

·         Ce médicament contient du sodium. Le taux de sodium est inférieur à 1 mmol par sachet-dose, c'est‑à‑dire « sans sodium ».

BCB