Comprimé pelliculé

ANASTROZOLE ARROW 1 mg

Remboursement sur ordonnance : 100%

Catégorie :Cancérologie et hématologie

Principes actifs :Anastrozole

Excipients : Noyau du comprimé :, Lactose, Amidon de maïs, Povidone, Cellulose microcristalline, Carboxyméthylamidon, Silice, Magnésium stéarate, Talc, Enrobage :, Hypromellose, Macrogol, Titane dioxyde, Talc

Notice

Indications thérapeutiques

Ce médicament est indiqué pour : Cancer du sein hormonodépendant chez la femme ménopausée

Posologie

Adulte Femme de plus de 18 ans . Cancer du sein hormonodépendant chez la femme ménopausée (implicite)

1 comprimé par jour à avaler avec un verre d'eau.

Administration

Voie orale.

Informations importantes

Contre-indication

Contre-indiqué dans les cas suivants: Grossesse, Allaitement, Préménopause, Enfant de moins de 6 ans, Enfant de 6 à 18 ans, Intolérance au lactose

Effets indésirables

Le tableau suivant présente les effets indésirables issus des études cliniques, des études post-commercialisation ou des déclarations spontanées. Sauf si spécifié, les groupes de fréquence ont été calculés à partir du nombre d'événements indésirables rapportés dans une large étude de phase III, conduite chez 9366 patientes ménopausées présentant un cancer du sein opérable ayant reçu un traitement adjuvant pendant 5 ans (étude ATAC : Arimidex, Tamoxifen, Alone or in Combinaison study).

Les effets indésirables listés ci-dessous sont classés par fréquence et par classe de systèmes d'organes (SOC). Les groupes de fréquence sont définis selon la convention suivante : très fréquent (≥ 1/10), fréquent (≥ 1/100, <1/10), peu fréquent (≥ 1/1000, <1/100), rare (≥ 1/10 000, <1/1 000), et très rare (< 1/10 000).

Les effets indésirables les plus fréquents étaient céphalées, bouffées de chaleur, nausées, éruptions cutanées, arthralgies, raideurs articulaires, arthrite et asthénie.

Tableau 1 : Effets indésirables par Classe de Systèmes d'Organes et fréquence

Effets indésirables par SOC et fréquence
Troubles du métabolisme et de la nutrition Fréquent Anorexie Hypercholestérolémie
Peu fréquent Hypercalcémie (avec ou sans augmentation de l'hormone parathyroïdienne)
Affections du système nerveux Très fréquent Céphalées
Fréquent Somnolence Syndrome du canal carpien* Troubles sensoriels (dont paresthésie, perte et perversion du goût)
Affections vasculaires Très fréquent Bouffées de chaleur
Affections gastro-intestinales Très fréquent Nausées
Fréquent Diarrhées Vomissements
Affections hépatobiliaires Fréquent Augmentations des taux de phosphatases alcalines, d'alanine aminotransférase et d'aspartate aminotransférase
Peu fréquent Augmentations des taux de Gamma-GT et de bilirubine Hépatite
Affections de la peau et du tissu sous-cutané Très fréquent Eruption cutanée
Fréquent Raréfaction des cheveux (alopécie) Réactions allergiques
Peu fréquent Urticaire
Rare Erythème polymorphe Réaction anaphylactoïde Vascularite cutanée (incluant quelques cas de purpura de Henoch-Schönlein)**
Très rare Syndrome de Stevens-Johnson Angioedème
Affections musculo-squelettiques et systémiques Très fréquent Arthralgie/raideur articulaire Arthrite Ostéoporose
Fréquent Douleur osseuse Myalgie
Peu fréquent Doigt à ressort
Affections des organes de reproduction et du sein Fréquent Sécheresse vaginale Saignement vaginal***
Troubles généraux et anomalies au site d'administration Très fréquent Asthénie

* Des évènements du type syndrome du canal carpien ont été rapportés en plus grand nombre chez des patientes traitées par anastrozole dans les essais cliniques que parmi celles recevant un traitement par le tamoxifène. Cependant, la majorité de ces évènements sont survenus chez des patientes ayant des facteurs de risque identifiables pour l'apparition de ces évènements.

** Aucun cas de vascularite cutanée ou de purpura d'Henoch-Schönlein n'ayant été observé dans l'étude ATAC, la fréquence de ces évènements peut donc être considérée comme « rare » (≥ 0.01 % et < 0.1 %) sur la base de l'estimation la moins favorable.

***Des saignements vaginaux ont été rapportés fréquemment, principalement chez les patientes ayant un cancer du sein avancé, au cours des toutes premières semaines suivant le relais du traitement hormonal existant par anastrozole. En cas de persistance des saignements, il convient d'envisager des explorations complémentaires.

Le tableau ci-dessous présente la fréquence des évènements indésirables pré-spécifiés dans l'étude ATAC après un suivi médian de 68 mois, indépendamment de la causalité au traitement, observés chez les patientes recevant le traitement de l'étude et jusqu'à 14 jours après l'arrêt du traitement de l'étude.

Tableau 2 : Evénements indésirables pré-spécifiés dans l'étude ATAC

Effets indésirables Anastrozole
(N=3092)
Tamoxifène
(N=3094)
Bouffées de chaleur 1 104 (35,7%) 1 264 (40,9%)
Douleur/raideur articulaire 1 100 (35,6%) 911 (29,4%)
Troubles de l'humeur 597 (19,3%) 554 (17,9%)
Fatigue / asthénie 575 (18,6%) 544 (17,6%)
Nausées et vomissements 393 (12,7%) 384 (12,4%)
Fractures 315 (10,2%) 209 (6,8%)
Fractures du rachis, de la hanche ou du poignet (Pouteau-Colles) 133 (4,3%) 91 (2,9%)
Fractures du poignet / Pouteau-Colles 67 (2,2%) 50 (1,6%)
Fractures du rachis 43 (1,4%) 22 (0,7%)
Fractures de la hanche 28 (0,9%) 26 (0,8%)
Cataractes 182 (5,9%) 213 (6,9%)
Saignement vaginal 167 (5,4%) 317 (10,2%)
Maladie cardiovasculaire ischémique 127 (4,1%) 104 (3,4%)
Angine de poitrine 71 (2,3%) 51 (1,6%)
Infarctus du myocarde 37 (1,2%) 34 (1,1%)
Coronaropathie 25 (0,8%) 23 (0,7%)
Ischémie myocardique 22 (0,7%) 14 (0,5%)
Pertes vaginales 109 (3,5%) 408 (13,2%)
Tout évènement thrombo-embolique veineux 87 (2,8%) 140 (4,5%)
Evènement thrombo-embolique veineux profond, y compris embolie pulmonaire 48 (1,6%) 74 (2,4%)
Evènements vasculaires cérébraux ischémiques 62 (2,0%) 88 (2,8%)
Cancer de l'endomètre 4 (0,2%) 13 (0,6%)

Après un suivi médian de 68 mois, les taux de fractures observés ont été respectivement de 22 pour 1 000 patientes-années et 15 pour 1 000 patientes-années dans les groupes anastrozole et tamoxifène.

Le taux de fractures observé sous anastrozole est similaire à celui rapporté dans les populations de femmes ménopausées d'âges correspondants. L'incidence de l'ostéoporose était de 10,5% chez les patientes traitées par anastrozole, et de 7,3 % chez les patientes traitées par le tamoxifène.

Il n'a pas pu être établi si les taux de fractures et d'ostéoporose observés dans l'étude ATAC chez les patientes sous anastrozole traduisent un effet protecteur du tamoxifène, un effet spécifique de l'anastrozole, ou les deux.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet : www.signalement-sante.gouv.fr.

Mise en garde

Généralités

ANASTROZOLE ARROW 1 mg, comprimé pelliculé ne doit pas être utilisé chez les femmes pré-ménopausées. La ménopause doit être biologiquement confirmée (taux d'hormone lutéinisante [LH], taux d'hormone folliculo-stimulante [FSH] et/ou taux d'estradiol) chez toute patiente en cas de doute sur son statut ménopausique. Il n'existe pas de données supportant l'utilisation de l'anastrozole en association aux analogues de la LHRH.

L'administration concomitante d'ANASTROZOLE ARROW 1 mg, comprimé pelliculé avec le tamoxifène ou des traitements contenant des estrogènes doit être évitée car elle est susceptible de diminuer son action pharmacologique (voir rubriques Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions et Propriétés pharmacodynamiques).

Effet sur la densité minérale osseuse

L'anastrozole abaissant les taux des estrogènes circulants, il peut entraîner une diminution de la densité minérale osseuse avec comme conséquence possible un risque accru de fracture (voir rubrique Effets indésirables).

Chez les femmes ostéoporotiques ou à risque d'ostéoporose, la densité minérale osseuse doit être rigoureusement évaluée au début du traitement et ensuite à intervalles réguliers. Un traitement ou une prévention appropriés de l'ostéoporose doivent être instaurés et surveillés attentivement. L'utilisation de traitements spécifiques tels que des bisphosphonates peut arrêter la perte minérale osseuse due à ANASTROZOLE ARROW 1 mg, comprimé pelliculé chez la femme ménopausée et peut être envisagée (voir rubrique Effets indésirables).

Insuffisance hépatique

L'anastrozole n'a pas été évalué chez des patientes ayant un cancer du sein et présentant une insuffisance hépatique modérée ou sévère. L'exposition à l'anastrozole peut être augmentée chez les sujets présentant une insuffisance hépatique (voir rubrique Propriétés pharmacocinétiques) ; l'administration d'ANASTROZOLE ARROW 1 mg, comprimé pelliculé chez les patientes présentant une insuffisance hépatique modérée et sévère doit être effectuée avec précaution (voir rubrique Posologie et mode d'administration). Le traitement doit être basé sur une évaluation du rapport bénéfice risque pour chaque patiente individuellement.

Insuffisance rénale

L'anastrozole n'a pas été évalué chez des patientes ayant un cancer du sein et présentant une insuffisance rénale sévère. L'exposition à l'anastrozole chez les sujets présentant une insuffisance rénale sévère n'est pas augmentée (taux de filtration glomérulaire < 30 ml/min, voir rubrique Propriétés pharmacocinétiques) ; chez les patientes présentant une insuffisance rénale sévère, l'administration d'ANASTROZOLE ARROW 1 mg, comprimé pelliculé doit être effectuée avec précaution (voir rubrique Posologie et mode d'administration).

Population pédiatrique

L'anastrozole n'est pas recommandé chez les enfants et les adolescents car sa sécurité d'emploi et son efficacité n'ont pas été établies dans ce groupe de patients (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques).

L'anastrozole ne doit pas être administré en association à un traitement par hormone de croissance chez les garçons présentant un déficit en hormone de croissance. Dans l'étude clinique pivot, l'efficacité et la sécurité d'emploi n'ont pas été démontrées (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques). L'anastrozole réduisant les taux d'estradiol, ANASTROZOLE ARROW 1 mg, comprimé pelliculé ne doit pas être administré en association à un traitement par hormone de croissance chez les filles présentant un déficit en hormone de croissance. Aucune donnée de sécurité d'emploi à long terme chez l'enfant et l'adolescent n'est disponible.

Liées aux excipients

Ce médicament contient du lactose. Les patients présentant une intolérance au galactose, un déficit total en lactase ou un syndrome de malabsorption du glucose et du galactose (maladies héréditaires rares) ne doivent pas prendre ce médicament.

Ce médicament contient moins de 1 mmol (23 mg) de sodium par comprimé pelliculé, c'est-à-dire qu'il est essentiellement « sans sodium ».

Voir aussi

Code UCD7: 9336581

Code UCD13: 3400893365816

CIS: 69997905

Médicament T2A: Non

Laboratoire titulaire AMM: ARROW GENERIQUES

Laboratoire exploitant: ARROW GENERIQUES

Prix vente TTC: 30.36€

Base de Remboursement: 30.36

Taux SS: 100%